mercredi 11 juillet 2018

(9) A.B. Simpson courtes exhortations

"Pour moi, vivre c'est Christ, et mourir m’est un gain» (Philippiens 1 : 21).

                     Le secret d'un corps sain est un cœur sain, et la prière du Saint-Esprit pour nous, c'est que nous "soyons en bonne santé comme prospère l’état de notre âme". Nous voyons Paul, dans l’épître aux Philippiens, exprimant une sublime et sainte indifférence à la question de la vie ou de la mort. En effet, il est devant un choix très difficile : préfèrerait-il  "partir et être avec Christ», ou bien rester encore dans la chair ?

                     Le premier choix, en effet, était sa plus douce  préférence, mais le dernier était dans le même temps un service joyeux. Son seul objet à vouloir vivre, c'est d’être en bénédiction aux autres. "Demeurer dans la chair est plus nécessaire pour vous." Ayant atteint cet état de cœur, il est beau de constater avec quelle rapidité il s'élève à la foi victorieuse nécessaire pour réclamer la force et la santé parfaite. Parce qu'il est plus nécessaire pour vous que je demeure dans la chair, il ajoute: «Je sais que je vais continuer avec vous tous, pour votre avancement et la joie de la foi."

                                                       --------------------------------------------------


«Le péché ne dominera pas sur vouscar vous n'êtes point sous la loimais sous la grâce» (Romains 6 : 14).

                     Le secret des échecs de Moïse était le suivant: "La loi ne rend rien de parfait, mais elle est l’entrée vers une meilleure espérance." Et c'est pourquoi son œuvre n’est pas parvenue à sa pleine réalisation. Il a vu la Terre Promise  mais il n'y est pas entré. Le fondateur de la loi devait être sa victime, et sa vie et sa mort devait démontrer  l'incapacité  de la loi à mener tout homme dans la Terre Promise.

                Le fait même que se soit pour une si petite faute que Moïse a perdu son héritage, rend d'autant plus emphatique la sentence solennelle de la loi. "Maudit est quiconque ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi."

                     Mais à la gloire de la grâce de Dieu, nous pouvons ajouter que ce que la loi n’a pu faire pour Moïse, l’Évangile l’a fait. Celui qui ne pouvait pas passer par le Jourdain dans le cadre de l'ancienne dispensation s’est retrouvé sur les hauteurs mêmes de l'Hermon avec le Fils de L'homme, partageant Sa gloire de la Transfiguration, et parlant de cette mort sur ​​le Calvaire à laquelle était attaché Son destin glorieux.Cette grâce dont nous avons héritée en vertu de l'Évangile de Jésus-Christ.

-------------------------------------------


"  Le Dieu de la paix a ramené d’entre les morts notre Seigneur Jésus, devenu le grand berger des brebis grâce au sang d’une alliance éternelle.  Qu’il vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté,» (Hébreux13 : 20,21).

                       Dans cette magnifique prière à la fin de l'épître aux Hébreux, la phrase «vous rende capables de toute bonne œuvre», signifie littéralement," vous ajuste à toute bonne œuvre. "

                 C’est une grande chose que d’être ajusté à notre environnement et aux circonstances plutôt que d'essayer de les faire s’ajuster à nous,  être ajusté aux gens au milieu desquels nous sommes placés , ajusté à l'œuvre que Dieu a pour nous et ne pas essayer d’obtenir de Dieu qu’IL nous aide à faire notre travail,  ajusté à faire la volonté et le plan que Dieu a pour nous dans notre vie entière. C'est le secret du repos, de la puissance et de la liberté dans notre vie .


A.B.Simpson


Enregistrer un commentaire