mercredi 10 janvier 2018

(9) LA VIE INTERIEURE DANS LE SECRET DE LA CHAMBRE Andrew Murray

Nouvelle traduction française sur l’original. Copyright Aout 2011, Yves PETRAKIAN – France Diffusion gratuite uniquement en indiquant la source : http://456-bible.123-bible.com/

Titre original: THE INNER CHAMBER AND THE INNER LIFE BY THE REV. ANDREW MURRAY, D.D. 1828-1917  Fleming H. Revell Company Copyright, 1905, by FLEMING H. REVELL COMPANY


9- FAIRE ET SAVOIR


«Et (Jésus) répondit: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent.» (Luc 11:28).



«Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il saura.»(Jean 7:17)

                   Il y a quelque temps j'ai reçu une lettre de quelqu’un qui était évidemment un chrétien sérieux, me demandant quelques conseils pour l'aider dans l'étude de la Bible. Ma première pensée fût de lui répondre qu'il y avait tellement de discours et de brochures sur le sujet, qu'il pourrait trouver mieux que tout ce que je pourrais lui dire.

                    Après quelque temps, certaines expériences dans mon entourage m'ont fait ressentir combien l'instruction nécessaire sur ce sujet était très importante. J'ai trouvé des points sur lesquels il est apparut souhaitable d’insister particulièrement.

                    Je prends ma plume priant Dieu, et espérant que ce que j'écris soit de Lui, source de Lumière et de Vie, pour aider ses jeunes enfants à voir comment ils peuvent tirer de sa précieuse Parole tout l'enseignement divin et toute la nourriture, toute la joie abondante et toute la force qu’Il y a mises pour eux. Je m’imagine moi-même m'adressant à un jeune chrétien m’ayant demandé:

                    - Aide-moi à étudier ma Bible, donne-moi quelques règles pour me guider sur la façon de commencer, et comment aller plus loin, afin que je puisse bien connaître ma Bible.

                    La première chose que je dois lui dire, la chose qui passe avant toute autre, est la suivante: Dans votre étude de la Bible tout dépend de l'esprit dans lequel vous la faites, sur le but ou la fin que vous vous proposez.

                    Dans les choses de ce monde, un homme est poussé par la fin ou le but qu'il s'est fixé. Il n’en n'est pas autrement avec la Bible. Si votre objectif est simplement de bien connaître la Bible, vous serez déçu. Si vous pensez que la connaissance approfondie de la Bible sera nécessairement une bénédiction, vous vous trompez.

                    Pour certains, c'est une malédiction. Pour d'autres, elle est impuissante, elle ne les rend ni saints ni heureux. Pour certains, c'est un fardeau, elle les enfonce au lieu de les stimuler ou de les relever.

                    Que devrait être alors le But ou la Fin, la motivation réelle de celui qui étudie Bible ? La Parole de Dieu est une nourriture, le pain du ciel; le premier besoin pour étudier la Bible est le suivant: UNE GRANDE FAIM DE DROITURE, un grand désir DE FAIRE LA VOLONTÉ DE DIEU EN TOUTES CHOSES.

                    La Bible est une lumière: la première condition pour en jouir est UNE GRANDE ENVIE DE MARCHER DANS LES VOIES DE DIEU. N'est-ce pas ce que les textes que j'ai noté au-dessus nous enseignent ?

« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, ET QUI LA GARDENT »

                    Il n’y a pas de bonheur à entendre ou connaître la Parole de Dieu sans LA GARDER. La Parole n’est rien si on ne l’observe pas, si on ne lui obéit pas, si on ne la pratique pas. « Si quelqu'un veut FAIRE LA VOLONTÉ de Dieu, IL SAURA. » Conformément à cette parole de notre Seigneur, toute la connaissance de la Parole de Dieu dépendra premièrement de la volonté de la pratiquer. C’est la leçon sur laquelle nous insistons.

                    Dieu refuse de dévoiler à tous le sens réel et la véritable bénédiction de Sa parole, mais seulement à CEUX QUI SONT FERMEMENT DÉCIDÉS À LA PRATIQUER.

                    Je dois lire ma Bible avec un but:  « Tout ce qu'il vous dit, faites-le. » Pourquoi doit-il en être ainsi ? C’est facile à vérifier quand on pense à ce que les mots veulent dire. Ils se situent entre la volonté et l'action.

                    Quand un homme veut faire quelque chose pour vous; avant qu'il le fasse, il exprime son idée ou son but par des mots, puis il concrétise ses mots en faisant ce qu’il a promis.

Il en est de même avec Dieu. Ses paroles prennent toute leur valeur dans ce qu'Il fait. Dans la création Sa parole était puissante: Il parlait et cela se faisait. Dans la grâce, il fait ce qu'Il dit.

                    David prie : « Agis selon CE QUE TU AS DIT » (2 Samuel 7:25)

                    Salomon dit à la consécration du temple :

                   « … Le Dieu d'Israël, qui a parlé de sa bouche à David, mon père, et qui accomplit par sa puissance ce qu'il avait déclaré » (2 Chroniques 6:4), qui « a ACCOMPLI la parole qu'il avait PRONONCÉE » (2 Chroniques 6.10), Éternel, tu « as tenu parole et ce que tu as DÉCLARÉ de ta bouche, tu l'ACCOMPLIS en ce jour par ta puissance » (2 Chroniques 6.15), « Maintenant, Éternel, Dieu d’Israël, observe la promesse que tu as faite à David » (2 Chroniques 6.16).

                    Dans les prophètes, Dieu dit, « Moi, l'Éternel, j'ai parlé, et J'AGIRAI » Et ailleurs: « Ce que tu as dit EST ARRIVÉ » La vérité et la valeur des promesses de Dieu consiste en ce qu'Il les tient. Sa parole de promesse est destinée à être réalisée. C'est ainsi de ses commandements, des choses qu’il veut que nous fassions.

                    Si nous ne les faisons pas, si nous ne cherchons pas à les connaître, si nous admirons leur beauté et louons leur sagesse, mais si nous ne LES FAISONS PAS, nous nous berçons d'illusions. Elles sont destinées à ÊTRE EXÉCUTÉES; et c'est seulement lorsque nous les faisons que leur sens réel et la bénédiction peuvent être déployés pour nous. Ce n'est que lorsque nous les faisons, que nous pouvons réellement nous développer dans la vie divine. 

«Pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en TOUTES SORTES DE BONNES ŒUVRES et croissant PAR LA CONNAISSANCE de Dieu,» (Colossiens 1:10)

                    Ce n'est que lorsque nous nous approchons des paroles de Dieu avec le même but que celui qu’Il avait en vue, ̶ ̶ QUELLES SOIENT ACCOMPLIES ̶ ̶ que nous pouvons espérer la bénédiction. N'est-ce pas ce que nous voyons autour de nous dans la poursuite de la connaissance, ou dans n'importe quelle branche de métier ? L'apprenti ou l'élève est censé mettre en pratique les leçons qu'il reçoit, et alors seulement, il est prêt à recevoir d'autres enseignements.

                    De même, si dans la vie chrétienne, l’étude de la Bible est une simple théorie, un agréable exercice de l'esprit et de l'imagination, elle ne vaut rien ou presque pour une vraie vie de sainteté à la ressemblance de Christ. Il faut que l'élève soit prêt à ne jamais ouvrir ou fermer sa Bible sans que le but de Dieu soit aussi le sien, l’écoutant quand il dit: «FAITES TOUT ce que JE DIS."

Cela a été la marque des saints de l’ancienne alliance.

« Abram partit, comme l'Éternel le lui avait dit » (Genèse 12:4).

« Moïse fit tout ce que l'Éternel lui avait ordonné ; il fit ainsi » (Exode 40:16)

                     C’est la description de l'homme qui en tant que serviteur a été fidèle en toute chose. Et de David nous lisons: «J'ai trouvé un homme selon mon propre cœur, qui accomplira toutes mes volontés »

                    Dans le Psaume 119, on l'entend parler avec Dieu au sujet de sa Parole, et prier pour avoir la lumière divine et son enseignement, mais toujours accompagné du vœu d'obéissance, ou de quelqu’autre expression d'amour et de joie. L'accomplissement de la volonté de Dieu, est le secret pour entrer dans sa faveur, son esprit, même si on y accède par son propre Fils.

                    Je viens de lire un nouveau livre de M. Moody "Plaisir et bénéfice de l'étude biblique." Je ne doute pas, mais nombreux seront déçus des propositions qu'il contient. Ils pensent à juste titre, que ce qui a aidé un homme comme M. Moody, peut les aider aussi. Et pourtant, ils risquent d'être déçus.

                   Ils le seront certainement, à moins qu'ils apportent à la Bible ce que M. Moody lui a apporté: un «HONNÊTE DÉSIR DE FAIRE CE QU’IL VOYAIT QUE DIEU VOULAIT QU'IL FASSE ».

                  Jeune Chrétien ! Je vous en conjure par la miséricorde de Dieu, lorsque vous demandez à Dieu de vous conduire dans les trésors de Sa parole, dans le palais où habite le Christ, faites-le comme vous présentant en sacrifice vivant, PRÊT À FAIRE CE QUE DIEU DEMANDE. Ne pensez pas que cela va de soi. C’est plus important que vous ne le croyez. Cette attitude est plus fréquemment absente de l'étude de la Bible que vous ne le pensez. Recherchez-la avec une profonde humilité.

                    La première condition pour profiter de vos aliments, c'est la faim. La première exigence pour l'étude de la Bible est une envie SIMPLE MAIS DÉTERMINÉE DE DÉCOUVRIR CE QUE DIEU VEUT QUE VOUS FASSIEZ, ET LA FERME RÉSOLUTION DE LE FAIRE.

                   « Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il saura », la parole de Dieu lui sera ouverte.

à suivre...

Enregistrer un commentaire